top of page
Rechercher

Je n'ai jamais été très engagée...

Jusqu’à une première de conscience, grâce aux collages qui fleurissent dans les rues depuis quelques temps.


Je me suis mise à suivre le mouvement sur Instagram, puis j’ai suivi d’autres comptes féministes, et petit à petit, j’ai commencé à devenir… Féministe. Moi qui ne m’étais jamais définie comme ça, moi qui - à priori - n’avais jamais été victime de de quoi que ce soit. Jamais, si on met de côté quelques harcèlements dans la rue ou dans le métro qui m’ont fait développer une panoplie bien personnelle d'auto-défense :

  • Je ne m’assois JAMAIS dans le métro pour toujours rester à hauteur en cas de problème (et puis, les sièges sont sales)

  • Je me positionne toujours à côté du signal d’alarme, que je sois dans la rame ou sur le quai

  • Quand je rentre tard le soir, j’ai mes écouteurs sans musique, et je marche au milieu de la route, jamais en rasant les murs.

Je me souviens même avoir eu quelques temps en ma possession un gel spray au poivre que mon père m'avait donné "au cas où". Je le gardais contre moi le soir, prête à dégainer. Je m'en suis séparé le jour où j'ai eu le malheur de me frotter les yeux après avoir maintenu l'engin trop longtemps dans ma poche. (Je sais, pas malin...) Ah, et aussi : je ne porte plus très souvent de jupe courte, et j'en viens même à être soulagée d'avoir eu des garçons plutôt que des filles.

Rien de bien grave me direz-vous? Certes. Mais ça a suffisamment d'influence sur mon quotidien pour avoir envie que ça change. Cet engagement naissant, j’en fais quoi ? Je vous avoue que je ne sais pas trop par quel bout le prendre. Je me documente, je me révolte plus facilement contre certains aspects bien trop masculins de la société, je prononce le mot « patriarcat » régulièrement (sous les yeux quelques peu horrifiés de mon cher et tendre), et laissez-moi vous dire que cette prise de conscience associée à mon incursion dans le monde de la beauté ne se fait pas sans remise en question régulière. (mais ça, je vous en reparlerai un autre jour, un problème à la fois !)


Vous engager avec moi... tout en prenant soin de vous En tous cas, j'ai envie d'agir à mon niveau avec C'est du Joli, et de vous y associer. Alors j'ai eu cette première idée : pour chaque massage réservé un jour précis, je verserai 10€ à une association. Ça s’appelle le Pink Day, et ça commence dès aujourd'hui. Chaque soin que vous réserverez donc aujourd'hui, le 4 décembre jusqu'à minuit (pour la semaine prochaine ou le mois prochain) me permettra de reverser 10€ à l'association Women Safe, qui accueille et prend en charge depuis 2014 les femmes et les enfants témoins et/ou victimes de tous types de violences. Elle a été fondée par Frédérique Martz, femme engagée dans le milieu associatif, et par le docteur Pierre Foldes, précurseur de la chirurgie réparatrice des femmes excisées. L’Institut Women Safe permet en un même lieu de faire travailler ensemble la médecine et la justice. Il propose des consultations juridiques, médicales, psychologique, ainsi qu’un accompagnement par des ateliers individuels et collectifs : ostéopathie, massage, théâtre, yoga et cercle de parole. Il accompagne ainsi les femmes et enfants de manière pérenne sur le chemin de sortie des violences.

bottom of page