top of page
Rechercher

La crème solaire au quotidien, une bonne idée ?

"Le pire ennemi pour le vieillissement de la peau : le soleil" "Il faut mettre un écran solaire tous les jours pour se protéger des UV"


Ces phrases, je suis la première à les prononcer depuis que je m'intéresse au soin du visage. Et pourtant, je m'interroge sur le bien-fondé de ces recommandations :

  • Faut-il réellement intégrer des filtres chimiques SPF 30, 50... tous les jours dans sa routine de soin alors que certains d'entre eux ont démontré leur dangerosité pour l'environnement ?

  • Quid de s'exposer au moins 20 min par jour pour pour synthétiser la vitamine D ?

  • Faut-il privilégier les filtres chimiques ou minéraux ?

Plutôt que de m'interroger dans mon coin, j'ai décidé de partager mes cogitations et recherches avec vous ! Au menu donc de ce post :


  1. Connaître la différence entre UVA, UVB et savoir décrypter les étiquettes des crèmes solaires

  2. Filtres chimiques VS minéraux

  3. La mode de la protection solaire dans le monde cosmétique

  4. Alors, on se protège ?

ATTENTION : ce post n’a pas vocation à minimiser les dommages du soleil sur la peau, bien au contraire, juste de réfléchir à l’utilisation qu’on fait des protections solaires aujourd’hui.



1. Connaître la différence entre UVA, UVB et savoir décrypter les étiquettes des crèmes solaires

> Les UV A et B (et C)

Il faut protéger sa peau du soleil et plus spécifiquement des UV :

  • Les A (la majorité des UV) sont ceux qui pénètrent le + dans la peau, accélèrent son vieillissement, et provoquent un bronzage immédiat.

  • Les B sont ceux qui brulent la peau et qui donnent coup de soleil génèrent un bronzage mais à partir du 3e jour d’exposition,

  • Les UVC sont les plus dangereux mais arrêtés par la couche d’ozone donc pas de risque (pour le moment…)


> L'indice de protection SPF avec un chiffre derrière n'indique que le degré de protection pour les UVB

En (très) gros, le SPF c’est la mesure qui permet de savoir combien de temps la crème vous protège des rayons UVB. Si on ne met pas de crème, la peau commence à « brûler » au bout de 10 min d’exposition. Avec une protection SPF 30, on est protégé 30x plus longtemps que si on ne mettait rien (30 x 10 min = 5h), MAIS évidemment cette protection évolue en fonction de l’endroit dans lequel vous vous trouvez, la saison, la météo, etc. Et puis comme il faut en remettre toutes les 2h si on s’expose… 🤷🏻‍♀️


> Et alors, pour les UVA ? Non parce que ce sont eux qui font vieillir la peau le plus vite si vous avez bien suivi

Pour savoir si votre crème SPF protège aussi des UVA (en Europe tout du moins) :

  • le logo UVA est entouré sur votre crème solaire.

  • et/ou la mention « large spectre » est présente

Et pour savoir comment elle protège ? Il faut encore calculer : la protection minimale contre les UVA correspond à 1/3 du FPS

Une protection SPF 30 possède donc un indice UVA de 10


Se protéger quand on s’expose (avec un SPF élevé hein, on évite la grasse à traire), c’est donc la base, mais avec quel type de protection ? Filtres solaires ou chimiques ? C’est quoi la différence ? C’est là que ça devient intéressant :

2. Filtres chimiques ou minéraux pour ma protection solaire ?


Voici les particularités des filtres minéraux ou « physiques » (ils bloquent physiquement les UV grâce à l’oxyde de zinc et le dioxyde de titane principalement)

  • Immédiatement efficaces

  • Laissent des traces blanches

  • Moins pratiques à appliquer

  • Toutes les études montrent à date que ces filtres ne présentent aucun risque pour notre santé

Les particularités des filtres chimiques :

  • Ils pénètrent dans la peau et absorbent les UV environ 20 minutes après l’application.

  • Pas de traces blanches

  • Les plus utilisés sur le marché aujourd’hui, leur formulation permet de les intégrer dans des crèmes hydratantes, bronzer, etc.

  • Et la question qui fâche : concernant les risques ? Ça ne vous a jamais étonné que certaines marquent mettent en avant la protection des océans avec des promesses telles que « cette crème, une fois dans l’océan ne blanchit pas les coraux » ? Moi : si.

Si une crème avec filtre UV chimique est capable de blanchir les coraux, ce serait incroyable qu’elle ne nous fasse rien à nous, non ? (j’ai l’impression de passer pour une conspi, mais enfin...) Voici donc quelques éléments de réponse après quelques recherches sur le sujet : Aujourd’hui, rien ne prouve que se mettre une crème solaire chimique apporte son lot de nouvelles maladies, problèmes hormonaux, etc. MAIS, on sait aussi que les filtres chimiques pénètrent l’organisme plus loin que la peau, dans des proportions non réglementées. On ne connait donc pas les conséquences sur le long terme, et les études ne se pressent pas sur le sujet. Les filtres les plus problématiques (genre oxybenzone) disparaissent peu à peu des compositions, mais c’est encore très flou.

La où ça devient plus problématique, c'est qu'à écouter l'industrie cosmétique, il faudrait désormais se protéger du soleil toute l'année, qu'il vente, neige ou que le soleil soit au rendez-vous. Alors qu'il y a quelques années on utilisait des filtres chimiques 3 mois dans l'année, désormais il nous est conseillé de s'en tartiner le visage tous les jours.


3. La mode de la protection solaire dans l'industrie cosmétique

Toute l’industrie cosmétique nous suggère d'ajouter cette étape dans notre routine de soin pour éviter le vieillissement de la peau. Évidemment, ils sautent sur l’occasion de proposer de nouvelles gammes de soin incluant un SPF. On en trouve même dans le fond de teint en poudre ! Il faudrait en mettre même quand on ne sort pas de chez soi, même quand on ne passe que 15 min dehors, même quand il pleut des cordes…

Sauf que, comme la plupart des filtres que l’on retrouve dans les crèmes, maquillages, etc proposent des filtres chimiques, si on s’en met toute l’année sans réfléchir, on augmente de fait le risque d’exposition à ces fameux filtres, sans connaitre le risque à long terme.

Attention : cette réflexion ne concerne pas les filtres minéraux. Ils sont moins présents dans les rayons cosmétiques mais on peut en trouver des teintés pour éviter l’effet traces blanches : Supergoop!, Alphanova, Odacité, etc.



4. Alors, faut-il mettre de l’écran solaire tous les jours, tout le temps, partout ?


Ce qui est certain, c'est qu'à choisir entre la peste maintenant (= le cancer de la peau) ou le choléra plus tard (= autres problèmes liés à la sur-utilisation des filtres chimiques), je choisis la peste maintenant, mais je maudis tout de même


OUI, le soleil est le pire ennemi de la peau, d'un point de vue esthétique et d'un point de vue santé. MAIS 15 min par jour, c’est aussi le temps minimum dont notre corps a besoin pour synthétiser la vitamine D (et encore, en été, parce qu'en hiver il faudrait plusieurs heures...) Les scientifiques se "battent" encore pour savoir si cette exposition doit se faire avec ou sans filtre UV pour que la vitamine D soit convenablement intégrée.


Mon parti-pris : j'ai décidé que je n'avais pas besoin de mettre un filtre chimique tous les jours si je ne suis pas dehors, encore moins s'il pleut et que l'indice UV est inférieur à 2, d’autant qu’il faudrait en plus en remettre toutes les 2 heures pour que ça protège réellement. Ça paraît idiot hein d’écrire ça, mais j’ai tellement écouté les expert.e.s skincare nous dire que la protection solaire 50 était obligatoire quelques soit le temps que j’ai suivi sans réfléchir. Je ne mets de la crème SPF 50 avec filtres chimiques - parce que c'est quand même plus pratique - que si je fais une balade, je pense à la mettre 30 minutes avant, et, en vrai, j'ai toujours une casquette, parce que j'ai un reste de melasma (masque de grossesse) qui brunit dès que je suis dehors sans protection.

L'été en revanche, c'est casquette en continu, protection minérale fluide + stick solaire dans mon sac si j'ai un déjeuner en terrasse, si je me balade, etc.


Cas particuliers

Si vous avez de l’acné, de la couperose, rosace, taches brunes, et/ou que dans votre routine beauté vous utilisez du rétinol ou autre ingrédient actif photosensible : protégez-vous, mais privilégiez dans la mesure du possible les filtres minéraux.

Et faites-le intelligemment, genre, pas tous les jours si vous ne sortez pas de chez vous. Ou mieux : mettez une casquette !

Voilà, j'espère que ces questionnements auront éclairés votre propre usage de la crème solaire ! N'hésitez pas si vous avez des questions, si vous voulez que nous revoyions ensemble votre routine beauté (vous pouvez prendre rdv ici), et sachez que si vous avez parfois l'impression d'exagérer dans votre comportement face au soleil, ce ne sera jamais pire que nos amis asiatiques. Ils ont sorti le facekini, ou cagoule d'été. Au moins, ça règle le problème de la crème solaire.



bottom of page