top of page
Rechercher

Avant, j'avais des principes

Mais ça, c'était avant.


Vous connaissez peut-être mes réticences concernant tout ce qui touche à l'holistique ? Cette manière qu'on tous ceux qui s'approchent du bien-être à penser qu'ils ont aussi pour mission de vie de changer celles des autres ? Même si, au fur et à mesure de mon immersion dans le monde de la beauté, je m'aperçois que beauté et bien-être font rarement bande à part, ça me met encore mal à l'aise de conjuguer les 2. Et ? Quand quelque chose me met mal à l'aise, et bien, je creuse. Et comment je creuse ? À partir de janvier 2021, une fois par semaine, je serai au Bon Marché, dans La Maison du Bien-être imaginée par Holissence, pour proposer des massages Kobido, et des drainages du corps selon la méthode Renata França. Dans cet espace situé au 1er étage au niveau de la lingerie (entre Erès et Ysé...#TMTS), il y a donc des massages, mais aussi du shiatsu, du sound healing (si, si), et autres soins énergétiques. Figurez-vous qu'en plus, c'est décoré avec beaucoup de goût, et que les quelques praticiennes avec lesquelles j'ai parlé me donnent évidemment toutes envie d'essayer leurs méthodes. LES CONCLUSIONS À TIRER 1. Avant, j'avais des principes. Maintenant, je collabore avec Holissence dans un espace dédié au bien-être. Rassurez-vous, je me fatigue moi-même.


2. En 2021, je m'offre l'opportunité de tout tester Et donc de (potentiellement) faire évoluer ma vision de la beauté. Je suis déjà devenue plus féministe, après tout, pourquoi pas légèrement moins pragmatique et un peu plus perchée ? (enfin, quand même, si je deviens elle, tuez-moi) 3. Mon banquier va me détester Me donner la possibilité d'aller régulièrement au Bon Marché pour y travailler, c'est un peu comme emmener un enfant chez Toys R Us, et lui dire qu'il repartira les mains vides. Je vais donc exercer dans le temple du shopping, TOUS LES MERCREDIS, en tentant de ne pas dépenser le double (le triple ?) de ce que je vais gagner. Mission impossible ? Sans doute. J'ai décidé que je me vengerai en prenant en photo tout ce que je ne pourrai pas m'offrir, en vous les partageant pour combler un peu mon désespoir (oui, on est peu de choses). Vous pourrez suivre mes non-achats modesques juste ici. Deal ? En 2021, donc, je teste. Et je refuse une potentielle 3ème vague.

bottom of page