top of page
Rechercher

Tu veux mes poils ?

J’ai toujours eu besoin d’admirer les personnes qui m’entourent : pour leur bonté dénuée de tout intérêt, pour leur manière si évidente de se déhancher en rythme, pour leur sens de la famille, pour leur esprit visionnaire... et surtout, je crois, pour leur réussite professionnelle. Si j’étais (bien) loin de penser qu’un jour j’admirerais le travail d’une esthéticienne, il faut bien me rendre à l'évidence : plus j’avance dans l'apprentissage de mon CAP esthétique, plus je découvre des femmes passionnées par leur métier. Il y a évidemment la gestion des relations humaines, les enjeux liés au rôle de ces femmes qui aident leurs consoeurs à se sentir plus jolies / moins poilues / plus légères...Et il y a un truc beaucoup plus "primaire" dans lequel je me retrouve complètement : l'aspect hautement satisfaisant du travail bien fait : une peau plus nette, des sourcils mieux dessinés, des ongles si nets qu'on dirait de faux. Il y a cette méticulosité dans le travail des (bonnes) esthéticiennes qui me fait halluciner. On ne parle alors plus d’esthéticienne mais de sourcilista, de facialiste, de prothésiste ongulaire…. On invente d’autres mots pour ces femmes qui, poussées par leur obsession, ré-inventent leur métier par de nouvelles techniques, de nouveaux outils... Moi je vous dis, la start-up nation, elle est loin d'être uniquement réservée aux nouvelles technologies. Sur mon panthéon des pros de la beauté, il y a 2 femmes en particulier :

⚡️ Carole & brows qui - comme son nom l’indique - s’occupe de rendre vos sourcils plus jolis. À base de avant/après uniquement réalisés à la pince à épiler et parfois une légère touche de maquillage, cette femme a été la première à satisfaire mon obsession pour l’épilation des sourcils, bien avant que je décide de passer mon CAP : disons qu'entre mes sourcils et moi, il y a eu pas mal d'essais infructueux avant d'arriver à une relation apaisée. Pour vous le prouver, cette fois, pas de gif des Kardashian. J’ai mieux -> MOI


⚡️ Je ne suis pas de celles qui ne peuvent pas vivre sans vernis ni manucure impeccable. Les ongles coloriés, les dessins extravagants, ça me passait un peu au dessus. Puis, l'une d'entre vous m'a parlé de Bleu Cocotte. Une femme autodidacte tellement passionnée qu’elle est allée jusqu’à créer ses propres outils de manucure. Je n'ai désormais qu'une envie : aller jusqu’à Bordeaux pour faire une formation avec elle. La beauté nourrit donc mon obsession du travail bien fait. Le seul revers à ces étranges satisfactions ? Mon compte Instagram se retrouve désormais envahi de suggestions de vidéos dédiées à l'extraction de comédons. Merci Mark. J'ai débuté l'aspect pratique de ma formation très récemment, en apprenant à épiler. Pour le moment, tout se passe bien... Il y a juste un petit détail : Mue par mon envie de traquer le poil et de faire place nette, je me suis dit que je pourrais - tant qu'à faire - aussi m'essayer à la coiffure, notamment avec les cheveux mon fils. Je vous laisse apprécier le résultat :

Moralité : Le CAP coiffure, ce sera pour une prochaine fois.


⚡️SINON : C'EST L'HEURE DU PINKDAY ! Comme chaque mois - si vous le voulez bien - vous pouvez prendre soin de vous tout en

contribuant à donner une association. Le principe : pour chaque rdv pris dans les prochaines 48h (jusqu'au 6 octobre 2021) , je verse 10€ à l'organisme choisi. Le mois dernier, j'ai pu reverser 240€ à Afghanistan Libre, merci <3 Ce mois-ci, je vous propose d'aider Collages Feminicides Paris. J'en avais parlé il y a quelques temps dans cette newsletter, ces collages ont été un véritable déclic pour mon initiation au féminisme. Elles ont demandé de l'aide pour financer leurs actions, alors si ça vous dit : mon planning est ouvert juste ici. À très vite !

bottom of page